Ce site Web utilise des témoins de connexion. Vous devez accepter notre politique de confidentialité pour poursuivre la navigation.

En savoir plus Accepter

Les contenus suivants sont en anglais seulement

Retour au schéma

Histoire de la marque 01Changer une industrie d'importation en celle d'exportation
Défi des frères Yasui, fondateurs de Brother

Scroll

Tout a commencé par "Yasui Sewing Machine Co."

Le début du groupe Frère remonte à 1908, lorsque Kanekichi Yasui créa la YASUI SEWING MACHINE CO. Kanekichi était fasciné par la qualité exquise des composants industriels et rêvait de gagner sa vie avec des machines à coudre à une époque où le marché reposait encore sur des machines à coudre importées. Kanekichi était physiquement faible mais soutenu par son premier fils, Masayoshi, qui a prouvé qu'il était capable de gérer l'entreprise à l'âge de 16 ans. Masayoshi a accompagné Tokio, son jeune frère, à Osaka en tant qu'apprenti et a constaté l'état réel de l'industrie des machines à coudre au Japon. Il s'est demandé pourquoi le Japon n'était pas en mesure de fabriquer une machine à coudre au niveau national et a été saisi par la volonté de fabriquer une machine à coudre qui transformerait l'industrie des importations en une industrie d'exportation.

Kanekichi Yasui

Kanekichi Yasui

Commercialisation de la machine
à coudre japonaise sous la marque "Brother"

Après la mort de Kanekichi à l'âge de 44 ans, les frères Yasui ont décidé de réaliser le rêve de leur père: produire des machines à coudre au Japon. Ils ont commencé par une machine à coudre destinée à la fabrication de chapeaux de paille, mettant à contribution leur première expérience en tant que réparateurs de machines. Malgré l'absence d'une véritable usine de production, ils ont réussi à fabriquer eux-mêmes leur première machine de façon inventive. La machine à coudre commercialisée est baptisée machine à coudre de style" Shô-san", qui signifie l'an 3 de l'ère Showa (1928) et frappée du sceau Brother en symbole de la coopération des frères. Après sa commercialisation, ce modèle réputé pour sa robustesse 10 fois supérieure aux produits importés a connu un nombre croissant de commandes.

Machine à coudre de style "Shô-san" (machine à coudre point de chaînettes pour chapeaux de paille)

Machine à coudre de style "Shô-san" (machine à coudre point de chaînettes pour chapeaux de paille)

Première production en masse de la navette crochet au Japon

Le succès de la fabrication de la machine à coudre Sho-san-shiki et des machines à coudre à point de chaînette pour tricots a donné aux frères la confiance nécessaire pour commencer à travailler sur une machine à coudre à point noué, mais cela n'a pas été facile. La fabrication d'un composant connu sous le nom de "navette" était le plus grand obstacle. Comme il fallait le remplacer régulièrement, le niveau d'exigence était élevé. Cependant, comme cette pièce devait aussi être délicate que robuste, la production de masse était envisagée comme difficile au regard de la technologie de l'époque.

Comme Jitsuichi, le fils aîné, possédait des compétences technologiques avancées, il s'est investi dans cette recherche. Après un long et difficile combat, il réussit à produire en masse un crochet de navette en 1932. À cette époque, les droits de douane étaient augmentés et le crash du yen entraîna un bénéfice inattendu pour les produits artisanaux.

Réalisation attendue de la première machine à coudre domestique

Les frères ont réalisé leur rêve en réussissant à fabriquer la première machine à coudre domestique à la fin de 1932, année où la fabrication en série des crochets de navette a été réalisée. Onze ans plus tard, à Osaka, Masayoshi décida de fabriquer une machine à coudre domestique. A cette époque les machines à coudre fabriquées au Japon bénéficiaient d'un avantage face au prix plus elévé des machines importées, lié à la hausse des droits de douane un an auparavant. Masayoshi a fondé une nouvelle usine de fabrication en utilisant des fonds empruntés à un ami. En 1934, il a réorganisé la société sous le nom NIPPON SEWING MACHINE MANUFACTURING CO, qui deviendra Brother par la suite.

Usine de machines à coudre lors du commencement de la production en série

Usine de machines à coudre lors du commencement de la production en série

La marque Brother traverse l'océan

Malgré les conséquences de la Seconde Guerre mondiale, Masayoshi a été le premier à fabriquer des machines à coudre. Les machines à coudre ont été expédiées dans tout le pays afin de répondre à la demande croissante sur le marché intérieur. Cette demande était liée aux dommages subis pendant la guerre. Plus de 500 machines à coudre ont été exportées dans les deux années ayant suivi la fin de la guerre. En 1954, Brother International Corporation a été fondée pour vendre des machines à coudre sur le marché mondial.

Masayoshi a décidé de commencer à fabriquer des appareils électroménagers, inspirés par la popularité des appareils électriques des foyers américains. En utilisant la technologie acquise grâce à la fabrication de machines à coudre, des produits tels que des machines à tricoter à domicile, des ventilateurs électriques, des fers à repasser électriques, des aspirateurs et autres ont été fabriqués pour pénétrer le marché des appareils électriques.

Machine à tricoter domestique KH1-B1

Machine à tricoter domestique KH1-B1

Machine à laver électrique BWM-1

Machine à laver électrique BWM-1

Marque de confiance pour les clients du monde entier

En 1956, Max Hugel, président de Brother International Corporation (États-Unis), a demandé à Masayoshi de fabriquer une machine à écrire portable (très demandée sur le marché). À l'époque, les machines à écrire étaient une partie essentielle de la vie de bureau. Le "JP1" fabriqué au Japon a été bien accueilli en raison de son prix raisonnable tout en maintenant une qualité égale aux machines à écrire fabriquées par d'autres sociétés. Ce modèle a été exporté en Europe et a ensuite participé à la réputation de la marque Brother en tant que fabricant de machines de bureau. Plus de 80 % des ventes de Brother sont effectuées à l'étranger et les différents sites de fabrication, de vente et de service se sont développés dans plus de 40 pays et régions. L'ambition de Masayoshi de transformer un secteur d'importation en une industrie d'exportation a conduit à la production internationale de produits de haute qualité.

Ligne de production de machines à écrire

Ligne de production de machines à écrire

Partager cette page